Mon retour sur mon expérience de Castmember à Disneyland Paris.

Le 13 Octobre 2016, gare de Lyon Part Dieu, je montai dans un train direction Marnes la Vallée pour devenir, le temps de quelques semaines, CastMember sur le parc Disneyland. 13 Octobre 2017, un an après, je suis dans ce même TGV pour retrouver, le temps d’un week-end, les amis que je me suis faits là-bas. J’estime qu’il n’est jamais trop tard pour partager une expérience, alors un an après, je vais vous partager dans cet article, mon retour sur mon expérience de Cast-member à DisneyLand Paris. J’y ai fait deux CDD de trois semaines. Certains vous diront que c’est peu, très peu pour se faire un avis sur un métier ou un lieu de travail. Mais l’important pour moi est de vous raconter comment j’ai vécu ces quelques semaines.

Faire rêver c’est un métier

Très souvent, lorsque je dis autour de moi que j’ai travaillé à Disneyland, les gens sont surpris. J’ai remarqué que 90% de la population pense que travailler à Disney est réservée à une catégorie de population dont ils ne font pas partis. Que c’est un monde à part et que c’est comme si personne n’en connaissait l’entrée. Je ne vais pas vous cacher que c’était également ce que je croyais avant d’y postuler en janvier 2015. (Oui oui, Janvier 2015, pour aller travailler en Octobre 2016). En réalité, la porte de CastMemberland est grande ouverte à tous ceux qui s’en donnent la peine. C’est ainsi qu’en janvier 2015, je partais pour Montpellier pour passer l’une des fameuses sessions de recrutement (vous pouvez en retrouver un aperçut dans ce documentaire : Zone Interdite – Disneyland Paris – Les secrets du royaume de Mickey). Suite à cela, je n’ai plus eu de nouvelles jusqu’à début septembre 2016, où j’ai reçu un mail me proposant un CDD pour les vacances d’Halloween. C’est ainsi que l’aventure a commencé.

 

Disney

Animatrice Opératrice Attraction à Disneyland Paris

Depuis le début, j’avais postulé pour être sur des postes directement en contact avec les visiteurs. A l’époque, j’étais en licence de langue et étant donné la proportion d’étrangers au parc, je voulais interagir avec eux le plus possible. Je souhaitais être soit en attractions, soit en boutique. J’ai donc été affectée en tant qu’opératrice, animatrice d’attraction sur le Temple du Péril (plus connue sous le surnom d’Indiana Jones). Le jour de mon arrivée, on m’a annoncé une affection sur la célébrissime et génialissime attraction Pirates de Caraïbes, avant de me délocaliser 300m plus loin. J’ai adoré travailler sur le coaster, mais j’avoue préférer le costume de femme pirate (j’ai tout de même eu le temps de me prendre en photo avec durant les 10min où je l’ai gardé) à celui d’aventurière.

Avant d’arriver et d’être autonome sur les différents postes de l’attraction, j’ai suivi une formation très complète sur les mœurs, les valeurs et les règles de Disneyland Paris et ensuite une formation le métier d’animateur opérateur d’attraction. Il faut savoir qu’un castmember fait « tout » sur son attraction. J’ai donc été celle qui vous a salué à l’entrée, celle qui vous a indiqué votre rangé et wagon et même celle qui a fait partir le train. En bossant à Disneyland Paris, j’ai appris à être polyvalente et multitâches. J’ai également eu l’occasion de surveiller la parade. Chaque jour, les attractions doivent envoyer un de leurs CastMembers surveiller la parade. J’ai adoré ce travail. Non seulement de pouvoir profiter du spectacle et de changer un peu d’univers, j’adorais ce moment de partage avec les visiteurs. J’arrivais sur les lieux de passage de la parade environ 40min avant le début de celle-ci ce qui le laissait le temps de discuter avec les gens et faire le show avec les enfants.

 

Disneyland

 

Les à-cotés

Non seulement d’avoir aimé mon métier, j’ai beaucoup aimé les à-côtés. Je suis arrivée en même temps qu’une trentaine d’autres jeunes venus comme moi le temps d’un court CDD. Disneyland Paris a deux résidences dans lesquelles ils logent les employés CDD pour un prix très raisonnable pour la région. Chacun à son studio et jouie de nombreux services tels qu’internet, laverie, salle de sport, salle de jeux. J’ai vécu là-bas durant plusieurs semaines, des semaines durant lesquelles j’ai eu l’opportunité de nouer des liens avec des personnes dont je suis encore proche aujourd’hui.

Ce que j’ai énormément aimé à Disney, c’est la facilité avec laquelle on échange avec les autres. Lorsque j’arrive dans un nouvel environnement, je deviens facilement timide et impressionnée. Cependant, au parc, il est très facile d’aborder les autres castmembers en leur demandant simplement ce quel est leur boulot. Je me revois, une nuit, vers minuit, attendant à la laverie qu’une machine se libère, discutant avec une fille, comme si nous nous connaissions depuis déjà plusieurs mois.

Le temps passé sur le parc en dehors des heures de boulot est également un bon moyen de nouer des liens. Certaines personnes qui y sont depuis longtemps ne trouvent plus aucun intérêt à aller faire des attractions durant leur temps libre. Le fait d’y être pour une courte durée donne au contraire envie d’y aller tout le temps. Même après une longue journée.

 

Disneyland paris

Pirates des caraïbes

Ai-je aimé être castmember à Disneyland Paris

Vous l’aurez compris, j’ai énormément apprécié cette expérience de castmember. J’ai énormément appris et grandis en ce qui concerne l’aspect professionnel. Avant cela, les différents jobs que j’avais eu avaient été sympathiques et plutôt cool. Disney, ce sont des journées longues, avec des situations parfois compliquées. Je suis d’un naturel sensible et je me laisse facilement déstabilisée par les remarques négatives ou situations conflictuelles. Or à Disney, on se retrouve quasi tous les jours face à des problématiques pas toujours évidentes à gérer. J’ai donc eu l’occasion et l’obligation d’apprendre à prendre sur moi et prendre du recul. Des notions qui me sont encore bien utiles aujourd’hui.

Comme je disais, une journée de castmember est longue. Les opérateurs animateurs d’attractions font des journées de 10h. Il est donc important de bien s’entendre avec ses collègues et laisser sa négativité à la maison. Sur le principe, tout le monde s’entend plus ou moins bien. C’est également l’un des aspects que j’ai énormément appréciés. Même s’il m’arrivait de ne pas avoir ma pause ou mon déjeuner en même temps que mes collègues, jamais je n’ai été seule à ma table. Il y a toujours quelqu’un pour s’asseoir avec vous ou pour venir échanger quelques mots.

Suite à mon premier CDD, une majorité de la promo Halloween 2016 (comme nous nous surnommés depuis) a choisi de rester en CDI sur le parc ou sont revenus à chaque vacances pour un CDD. La plupart des jeunes qui entrent à Disney ne souhaitent plus en partir. J’ai pu y faire deux CDD. Actuellement, j’ai choisi de privilégier mes études, mais qui sait, peut-être un jour, je refranchirai les portes de Castmemberland.

 

J’ai écrit un long article, surement le plus long que je n’ai jamais rédigé. J’avais envie d’être la plus complète possible pour vous parler au mieux de cette expérience. J’aurais encore une foule de choses à dire. Je prévois plusieurs articles en rapport avec le « travail à disney ».

J’espère que vous aurez aimé cet article, que vous aurez réussi à le lire en entier. N’hésitez pas à m’écrire, en commentaires ou ailleurs si vous avez des questions ou si vous-même vous avez travaillé à Disneyland et souhaité le partager.

 

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

10 Comments

  • Reply Flaviane 17 octobre 2017 at 17 h 34 min

    Coucou, un magnifique article qui m’a apprit pleins de choses ! Mon beau frère travaille chez disney également mais pour tout ce qui est web design alors je ne connaissais pas trop l’univers des castmembers. Vous faites un travail remarquable car c’est toujours un souvent magique. Merci d’avoir partagé ta belle expérience

    • Reply Maristochats 22 octobre 2017 at 13 h 30 min

      Coucou, quelle chance, les bureaux c’est encore un autre univers que je connais pas. J’espère qu’il s’y plait 😉
      Merci pur ce commentaire et d’avoir pris le temps de lire.
      Bisous

  • Reply Manon 18 octobre 2017 at 0 h 29 min

    Coucou ma puce,
    Ton article m’a fait rêver ! Qu’est ce que j’aimerais être cast member… malheureusement je ne suis pas assez douée en langue hihi ! Je me contenterais de rêver à Disney en touriste, comme je fais la plupart du temps ❤️

    Des Bisous,

    Manon http://www.shadybird.fr

    • Reply Maristochats 22 octobre 2017 at 13 h 30 min

      Etre douée en langues à Disney ça s’apprend vite, il faut juste de la bonne volonté
      Merci d’être toujours fidèle.
      Bisous

  • Reply Manon 19 octobre 2017 at 16 h 53 min

    J’ai beaucoup aimé ton article, il est carrément intéressant ! C’est chouette de voir « les dessous » de Disney. C’est le genre d’endroit où l’on se rend un peu naïvement, sans penser à l’envers du décor.

    Pleins de bisous.

    Manon,
    http://www.chouquettes-mascara.com

    • Reply Maristochats 22 octobre 2017 at 13 h 31 min

      Je trouve que c’est aussi important de parler de ces milliers de gens qui font chaque jour vivre la magie.
      Merci d’avoir pris le temps de lire.
      Bisous bisous

  • Reply Pepette 5 novembre 2017 at 18 h 37 min

    Super, très belle expérience. Mais alors, je trouve dommage qu’en tant que fan de Disney, la petite Marie ait disparue de ta bannière ???.

    • Reply Maristochats 6 novembre 2017 at 9 h 03 min

      Cela fait bien longtemps que petite Marie n’est plus sur ma bannière.
      Bisous Bisous

  • Reply AlexCancan 10 novembre 2017 at 0 h 04 min

    Merci pour ce petit article! J’imagine que c’était une experience dingue! J’aurais aimé danser un jour là bas… qui sait!!!

    Des bises!

    • Reply Maristochats 10 novembre 2017 at 16 h 38 min

      Oui, pleins de souvenirs géniaux et une belle expérience professionnelle.
      Bises

    Leave a Reply